Description du projet

Raison d’être

Tout passage à l’action commence avec un pourquoi, une raison qui pousse à agir

En janvier 2016 Simon Sinek intervenait au séminaire de mon ancienne boîte à Palm Spring en Californie.

Je connaissais déjà son travail que j’admirai, il bossait en agence de communication et avait tout plaqué par manque de sens. Il a développé la théorie du Why : Tout passage à l’action commence toujours avec un pourquoi, une raison qui pousse à agir.

Je ne sais pas si c’est une coïncidence mais, en rentrant du séminaire de ma boite, organisé dans le moindre détail pour nous faire rêver, j’ai décidé de quitter mon job, je n’arrivais plus à savoir pourquoi je faisais les choses. La passion m’avait quitté et la question du sens et de l’impact social devenait omniprésente.

Dans notre époque beaucoup se questionnent sur le sens dans leur travail, certain décident de tout quitter pour se réinventer.

Chacun cherche sa méthode pour y arriver. Moi je le fais, pas à pas. Quand on a fait un métier pendant 17 ans avec amour, il n’est pas évident d’envisager la suite, alors j’avance, trop doucement à mon gout, petit à petit, avec beaucoup de questions, de l’action et des doutes.

La boussole qui me guide c’est la joie qui vibre à l’intérieur de mon corps, aussi quand je n’ai aucune tension au niveau du ventre, du thorax, je sais que j’avance dans la bonne direction.

Au contraire quand mon ventre est noué, ma respiration bloquée, si je sens des tensions au niveau du dos, c’est qu’il y a quelque chose à régler, à réorienter.

Le Yoga et la méditation sont les outils et la science, qui m’aident à m’écouter et me connecter à cette part qui vibre en moi. C’est pour cette raison aujourd’hui que je l’enseigne, je ne recherche pas la précision, la technique, ni la posture parfaite.

Ce qui me touche dans cette pratique c’est la façon dont elle nous apprend à nous écouter, à être plus présent avec nous-mêmes, pour nous-mêmes. J’espère qu’en proposant ce qui me fait du bien, je pourrai aussi faire du bien à d’autres.

Finalement, au delà de Momup ce que je recherche c’est comprendre comment faire ma part avec mes talents pour contribuer positivement au monde qui m’entoure. J’ai trouvé une première réponse avec le projet Momup, j’explique dans la section à propos du site pourquoi je le fais.

Mais au fond ce dont je rêve est beaucoup plus grand. Je rêve d’une société meilleure, d’un endroit où nous pourrions partager des expériences, nos talents sans contrepartie financière, mais juste pour faire le bien autour de soi.

Un lieu où les relations ne seraient pas basées sur les rapports de pouvoir et d’argent. Un lieu où la technologie servirait à rapprocher les humains et rendre le monde meilleur, un endroit avec un système scolaire encourageant.

On est beaucoup à rêver d’un nouveau monde, mais comment le bâtir ?

Chacun à son niveau comme dans la légende du colibri, avec de la solidarité, en partageant les belles actions de personnes inspirantes, en avançant en étant à l’écoute de son coeur et des autres…

Vaste sujet que j’explore chaque jour un peu plus.

Inscrivez-vous pour être informé des ateliers et recevoir la newsletter

Merci de cocher la case pour confirmer que vous souhaitez recevoir nos emails. Vous pourrez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien de chacun de nos e-mails.