Description du projet

La relaxation pour enfant

La relaxation emmène l’enfant à puiser en lui des solutions
pour devenir plus autonome vis-à-vis de ses émotions.

Au départ la relaxation va permettre à l’enfant de se calmer, de se libérer de colères et de trouver en lui-même un espace intérieur pour s’apaiser. Puis petit à petit elle va l’aider à faire face à ses états intérieurs et les apprivoiser.

La relaxation est un processus qui demande un peu de patience pour que les enfants en ressentent les bénéfices.

1/ La façon la plus simple de commencer la relaxation

Préparer une playlist de 6 musiques douces que vous utiliserez pour cette relaxation. Demandez à votre enfant de s’allonger sur le dos au sol sur un tapis de yoga ou dans son lit et de respirer calmement. 

Proposez lui de poser ses mains sur son ventre afin de sentir le ventre qui se gonfle et se dégonfle. 

Après quelques respirations, dites-lui que vous allez poser sur son ventre, une peluche ou un petit objet. Cela va lui permettre de mieux percevoir la sensation du ventre qui se gonfle et se dégonfle. Il continue à respirer allonger sur le dos, les bras le long du corps.

Proposez à votre enfant d’inspirer puis de serrer très forts les poings. Puis de bloquer sa respiration quelques secondes et de relâcher en expirant. Répétez 3 fois l’exercice. Le fait d’être en tension puis de relâcher procure un apaisement.

Continuez 3 fois l’exercice avec les jambes. Il doit également les mettre en tension à l’inspire et les relâcher à l’expire. Maintenant demandez-lui de contracter tout son corps à l’inspire. Visage, bras, poings, jambes, pieds, de garder la tension quelques secondes et de tout relâcher à l’expire.

Une fois que c’est terminé, proposez lui de s’étirer et de se forcer à bâiller pour relâcher les muscles de la mâchoire.

Vous pouvez finir la relaxation en effectuant un petit massage sur son front et le dessus de sa tête et en le tapotant délicatement avec le bout de vos doigts.

J’utilise également de l’huile essentielle de fleur d’oranger qui a des des propriétés calmantes. Elle apaise les tensions, qu’il s’agisse de nervosité, de trac, de palpitations ou de petites baisses de l’humeur, on peut compter sur la fleur d’oranger pour calmer le système nerveux. 

Déposer une à deux gouttes d’huile essentielle au creux de votre main que vous passerez à 10 cm au dessus du nez de votre enfant.

2/ La relaxation créative

J’ai partagé cette relaxation sur un de mes posts instagram, je la redonne ici sur le blog pour ceux qui ne l’ont pas vus.

Pour apaiser les enfants, aussi bien mes filles que ceux qui participent à mes ateliers de yoga, un des outils que j’utilise est la relaxation créative.

Elle leur permet de prendre conscience qu’il est possible d’agir sur son mental, pour calmer le stress, l’agitation où les angoisses.

Vous pouvez essayer de le faire avec votre enfant en mettant une musique douce ( j’utilise Gymnodie 1 d’Erik Satie), lui proposer de s’allonger et de fermer les yeux.

Vous pouvez ensuite l’accompagner avec votre voix en lui demandant de visualiser un endroit où il se sent bien.

Afin de le guider et lui permettre d’imaginer ce lieu, vous pouvez proposer des exemples : tu es peut être à la montagne, où à la mer, dans l’herbe entouré d’arbres. En donnant des exemples vous l’aider à affiner les perceptions de cet environnement qu’il projette.

Qu’est-ce-que tu vois autour de toi, qu’elles sont les odeurs… Laissez des silences entre chaque question, pour qu’il ait le temps de s’approprier le lieu, de se relaxer et de bien le visualiser.

Puis demandez lui d’imaginer ce lieu douillet qu’il a créé à un endroit à l’intérieur de son corps, donnez lui des exemples, dans ton ventre, dans ton cœur, dans ta gorge…

Demandez lui de vous faire un petit signe de la tête une fois que cet endroit a été identifié dans une partie du corps.

Vous pouvez maintenant lui dire que ce lieu lui appartient, qu’il est sa cachette secrète et qu’il peut y retourner à chaque fois qu’il en a besoin, en le visualisant, lorsqu’il est stressé, contrarié ou fatigué.

Les semaines qui suivent cette relaxation, continuer l’exercice le soir en le couchant afin qu’il le mémorise, en lui demandant d’aller dans ce lieu secret se relaxer, cela lui permettra aussi d’affiner ce cocon douillet avec encore plus de détails et l’aidera à aiguiser ses sens.

Belle relaxation, j’espère que ces outils pourront vous aider ainsi que vos / votre enfant/s.

Inscrivez-vous pour être informé des ateliers et recevoir la newsletter

Merci de cocher la case pour confirmer que vous souhaitez recevoir nos emails. Vous pourrez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien de chacun de nos e-mails.